Grand Theft Auto IV ou GTA 4 : Impressions multijoueurs

Le rêve américain se rapproche de plus en plus des PC dans le monde entier. Mais alors qu’il parcourt ses derniers kilomètres vers New York, nous embarquons à bord du navire de Niko Bellic pour en savoir un peu plus sur sa facette multijoueur. Même expérience que sur les consoles, mais avec le grand potentiel d’un PC. C’est le meilleur résumé pour évaluer un mode de jeu qui peut accueillir jusqu’à 32 utilisateurs simultanément.

Le navire qui emmène Niko Bellic au port du pays des opportunités est sur le point d’accoster sur nos écrans PC. En attendant, nous anticipons votre arrivée en visitant une fois de plus Rockstar Londres (à Chelsea, la région sud de Londres). Nous n’avions plus qu’à essayer le mode multijoueur après nos impressions récentes sur la version compatible de GTA IV, et c’est quelque chose que nous avons pu faire avec les 31 autres joueurs qui nous ont accompagnés même si les réseaux Internet ont dû parcourir les centaines de kilomètres qui nous séparent des États-Unis.

 

Espagnols (de Rockstar Londres), Allemands et Américains (de Rockstar Toronto) se retrouvent dans quelques modes multijoueurs

La plus grande nouveauté sera de permettre jusqu’à 32 utilisateurs simultanés – deux fois plus que sur consoles – et, surtout, l’utilisation du clavier et de la souris afin de bénéficier d’une meilleure précision pour terminer les autres utilisateurs qui partagent le jeu. Il est vrai qu’il y a la possibilité d’utiliser un pilote, mais il a été démontré que si nous avons un peu de manipulation avec les commandes PC classiques, il est facile d’obtenir un certain avantage dans les matches en ligne.

Lors de cette dernière visite, nous n’avons pas pu voir tous les modes de jeu, nous avons donc encore quelques doutes sur la configuration finale de la facette multijoueur du jeu. Mais pour l’instant, ne paniquez pas, car nous allons continuer à avoir au moins le classique Team Deathmatch, l’amusante Turf War (capture des bases le long de la cartographie) et la frénétique GTA Race.

 

L’un des points forts de notre expérience multijoueur

C’est que l’infrastructure réseau n’a permis aucun retard. Les jeux étaient certes fluides, avec un « frame rate » qui ne fluctuait qu’à plus de 60 FPS (images par seconde), mais en gardant toujours à l’esprit que la boîte sous notre moniteur doit contenir une série de composants à la pointe de la technologie.

Ce n’est plus un secret que GTA IV pour PC aura besoin d’une machine puissante pour le faire fonctionner, mais il deviendra quelque chose qui va sans aucun doute défier les utilisateurs classiques d’une machine qui sera bientôt en mesure de voir jusqu’où la puissance de Niko atteint dans un New York plus détaillé.

Ce sera mercredi prochain, lorsque Niko débarquera enfin dans le port de nos PCs. Restez donc à l’écoute de 3DGames pour lui réserver un accueil bien mérité.